Le Patrimoine Colonial

Bien qu’Oujda fût longtemps d’un intérêt géographique stratégique, pour les Zénètes, puis les Mérinides, elle n’en restait pas moins qu’une petite cité intra-muros d’une trentaine d’hectares à peine jusqu’à la colonisation. L’arrivée de l’armée coloniale de Lyautey, sous le protectorat en 1906, fit de la ville, un lieu d’immigration. Ses limites prirent de l’ampleur au-delà des remparts, avec l’arrivée de nouveaux habitants venus d’Algérie et d’Europe, multipliant le nombre d’habitants par vingt. Oujda prit alors un autre visage, avec une nouvelle médina, de nouveaux édifices construits dans la Kasbah. Lyautey en fit d’ailleurs son état-major, de par sa position stratégique sur l’axe reliant Fès à Oran.